Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marie Taubira
  • : Je suis Président du CRAPAG (Cercle de Réflexion et d'Action pour l'Avenir de la Guyane), Depuis le 10/12/2008, je suis le Secrétaire Général du Parti Progressiste Guyanais (PPG). Mon ambition est l'élévation de la conscience collective
  • Contact

Recherche

1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 00:19
Nul n'ignore que la Guyane est tout le contraire d'une société souveraine et indépendante. Toutefois, compte tenu de sa position géographique et du lien juridique qui la lie à l'hexagone, on est en droit de penser et ce, même en l'absence d'une pleine autorité et d'une vraie autonomie, que son espace et les moyens dont elle dispose doivent être au service de sa population.

La Guyane est une réelle société. Elle forme une réalité sociale complexe, elle a forcément un dessein. Elle dispose des moyens pour atteindre sa fin. La question qu'on est en droit de se poser est la suivante : L'Etat fait-il partie intégrante de la société guyanaise? Les différents événements qui marquent l'histoire de cette société conduisent au doute. La sécurité du territoire n'est pas assurée puisque les ressources naturelles sont livrées aux bandits et particulièrement la ressource aurifère, le niveau d'insécurité constitue un traumatisme pour la population. Pourtant, les dépenses pour la fonction publique est six fois supérieure aux recettes

Notre interrogation va beaucoup plus loin. Quel est l'élément de base immédiat sur lequel s'organise l'Etat au sein de la société guyanaise? Pas un guyanais libre ne peut avoir le sentiment profond que l'Etat est une structure mécanique purement administrative et se soucie peu de la population. Porter le regard sur le fonctionnement de l'Etat débouche sur une vraie réalité à savoir que le peuple guyanais n'appartient pas à la nation.

Nous avons en mémoire la détermination avec laquelle l'administration française voulait accorder le permis d'exploitation aurifère à la société Cambior I am Gold. Pourtant,  tout  permettait de penser qu'il s'agissait d'un pillage de ressources naturelles comme à l'époque des conquêtes coloniales. Nous avons également en mémoire  le prix de vente de l'hectare de terre à la même société soit l'équivalent de deux centimes d'euros le mètre carré lequel défie tout entendement. Cette posture est identique à celle qui animait la Rhodésie.

Aujourd'hui, des rumeurs non absurdes font état que l'Etat veut vendre par internet le foncier guyanais. Cette même administration a demandé récemment à l'EPAG (opérateur foncier sur place) de réajuster ses prix de cession de parcelles de terre. Ainsi, on trouve des lopins de terre à 40 euros le mètre carré sur la commune de Macouria. Un prix excessif lorsque l'on sait qu'il s'agit de terrains du domaine privé de l'Etat qui n'ont rapporté aucune ressource à la collectivité guyanaise. Cette disposition est à rapprocher du prix de cession de terre à la société Cambior....

L'idée que la Guyane serait sous l'empire du droit de conquête résulte du fait que l'administration d'Etat donne le sentiment de ne point s'intéresser au développement de la société guyanaise, de ne point se soucier de son avenir, de n'avoir aucun regard sur la liberté civile, sur les principes fondamentaux de toute société démocratique à savoir la solidarité, la subsidiarité et l'alternance majoritaire mais, de s'occuper essentiellement à spolier le patrimoine collectif guyanais. L'idée serait de priver la société guyanaise de tout moyen pouvant garantir son autonomie. La vente par internet du foncier n'est pas anodine comme l'attribution aux multinationales de l'exploitation de nos ressources naturelles (or, pétrole, pharmacopée etc).

Bien entendu, ceci est inadmissible et va générer une révolte profonde dans le coeur même des guyanais. Même le génocide par substitution programmé ne constituera pas un rempart à ce niveau de révolte qui se prépare.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Aymara 03/10/2008 13:47

Je ne comprends pas . Que cherche l'Etat? On dirait un retour sur investissement, une recherche de profit sauf que là il n'y a pas eu investissement!! D'un coté il faut payer une fortune pour avoir accès aux terrains détenu par l'état et de l'autre si certains ne respectant pas les règles de la république s'installent sauvagement sur ces mêmes terres elle leur sont attribuées.Aura t-on droit un jour à une explication sur cette politique? Que font nos élus sur le sujet?

tisa93 16/09/2008 15:02

Domaine privé de l'Etat: quel antagonisme! on se croirait revenu des siècles en arrière. On aurait pu croire que la création de l'EPAG avait pour objectif de permettre la régularisation d'une situation foncière anormale. Mais avec un prix de vente pareil... c'est plutôt la recherche de la plus value maximum! que dis-je? pour qu'il y ait plus value, il faudrait qu'il y ait eu un jour acquisition!