Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marie Taubira
  • : Je suis Président du CRAPAG (Cercle de Réflexion et d'Action pour l'Avenir de la Guyane), Depuis le 10/12/2008, je suis le Secrétaire Général du Parti Progressiste Guyanais (PPG). Mon ambition est l'élévation de la conscience collective
  • Contact

Recherche

20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 01:04
Il y a un proverbe arabe qui dit que c’est de la confiance que naît la trahison. Doit-on en déduire que si l’on ne veut pas être trahi il ne faut faire confiance à personne ? Doit-on déduire qu’en politique il ne faille nullement faire confiance ? Si la politique n’existe que parce qu’il y a des hommes sur un territoire et qu’il faut les organiser pour favoriser la cohésion sociale et éviter la règle selon laquelle « la raison du plus fort est toujours la meilleure », il est indispensable d’accorder sa confiance à des camarades de lutte pour atteindre les objectifs… Est-ce à dire que la trahison serait donc un attribut de la politique… Elle serait donc inévitable !

Nous avons peine à croire cela. En effet, au dessus de la politique il y a la culture et, la trahison est un problème culturel. Il en va de même des principes idéologiques. Ils ne peuvent avoir de la consistance que s’ils émanent de la culture. Pour exemple, le choix entre l’article 73 et l’article 74 est culturel et non politique. Ceci nous permet de dire que le Maire de Cayenne est dans sa logique. Son comportement est au niveau de sa dimension culturelle. Le fait de posséder des titres universitaires ne prouve pas la qualité de son intelligence. On peut être universitaire et n’être qu’un perroquet bien entraîné… Lorsque l’on fait référence à ses diplômes il faut les accompagner de la preuve du niveau de son Q.I. Bien entendu, il y a des universitaires intelligents. En général, ils s’expriment et on les juge sur leur démonstration.

Avec le Maire de Cayenne actuellement en fonction, certains média tentent d’élever en vertu la trahison… Si l’on retient le proverbe arabe, comment a-t-on pu lui faire si souvent confiance lorsque l’on entend le nombre de personnes qui se disent victime de sa trahison ? Personne n’avait observé qu’il avait une sacrée expérience dans ce geste qui brise la loyauté…

Nous retiendrons certaines postures qui en disent long. Dire qu’on est de gauche et porter une liste de droite, c’est trahir ses principes. Dire qu’on est humaniste et demander à des français d’origine asiatique sous le vocable de communauté chinoise de voter pour soi…, dire qu’on est humaniste et traiter avec des français d’origine haïtienne sous le vocable de communauté haïtienne pour voter pour soi…, dire qu’on est humaniste et demander à des français d’origine brésilienne sous le vocable de communauté brésilienne, de voter pour soi…, dire qu’on est humaniste et traiter avec des français d’origine hmong, sous le vocable de communauté hmong, pour voter pour soi, tout cela est bien une trahison de ses principes. Enfin, mener campagne et dire à des citoyens qu’on ne détruira pas leur maison et proposer le contraire après avoir été élu, c’est bien une défiance de ses devoirs envers les citoyens et donc une trahison.

Lorsqu’une partie de l’électorat se laisse prendre par de tels arguments, force est de constater qu’il y a un problème culturel de fonds au sein de notre société. Par suite, la politique qu’il y a à mener relève davantage de la détermination idéologique, de la conviction militante que de l’exercice d’un métier bien rétribué.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Loria 21/04/2010 20:33


Merci Jean-Marie de ton engagement et de tes observations toujours aussi précieuses, argumentées.
Ce partage contribue remarquablement à éclairer chacun, et participe à la formation des citoyens.

































Jecontinue de croire que la force de la démocratie est qu'elle s'exprime et se vive.Elle le fera d'autant plus si des modules de formation politique deviennent accesssibles à tous, s'ils sont
intégrés à la formation initiale et surtout... si tous les élus, responsables, prenaient le temps de communiquer, d'échanger, ... de rendre compte ,en pariculier des décisions qu'ils prennent !
L'abstention ne fausserait pas autant les donnes !
bonne continuation,
LORIA


Aymara 22/03/2010 23:32


Après les mygales, les serpents et le bagne, la Guyane est maintenant connue en métropole pour son nouveau futur président de région...la poisse. A lire dans lemonde.fr:
http://www.lemonde.fr/opinions/chronique/2010/03/22/la-droite-a-t-elle-vraiment-gagne-la-guyane_1322332_3232.html


Elleté 22/03/2010 23:21


Et dire que près de 50 000 personnes qui ont le pouvoir de faire de la Guyane un pays prospère où il fait bon vivre, ont choisi de le laisser entre les mains de 9000 autres qui l'enfonceront un peu
plus dans la misère sociale et morale....Vive le Groenland et son référendum sur l'autonomie renforcée. Les Inuits ont fait le choix de vivre libre et de maitriser leur destin.