Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marie Taubira
  • : Je suis Président du CRAPAG (Cercle de Réflexion et d'Action pour l'Avenir de la Guyane), Depuis le 10/12/2008, je suis le Secrétaire Général du Parti Progressiste Guyanais (PPG). Mon ambition est l'élévation de la conscience collective
  • Contact

Recherche

20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 17:52

Le 11 février 2013, en tant que citoyen, j'ai versé à l'enquête publique mon avis sur la charte du Parc Amazonien de Guyane. Je vous en donne connaissance.

***********

 

AVIS SUR LA CHARTE DU PARC AMAZONIEN DE GUYANE

 

Dans le cadre de l’enquête publique concernant la charte sur le Parc Amazonien de Guyane, j’ai l’avantage de vous communiquer l’avis défavorable que j’émets à l’encontre de la charte telle que proposée et, je demande son retrait pour les raisons ci-dessous exposées:

 

1°) Commune de CAMOPI. Six conseillers municipaux sont directement liés au Parc Amazonien de Guyane ce qui peut remettre en cause leur objectivité dans les décisions par voix délibérative du Conseil Municipal concernant l’avenir de la commune par rapport au PAG.

 

2°) Le principe de l’absence de réponse. Le principe selon lequel les communes sur lesquelles le Parc s’est installé, qui ne communiquent pas leur avis est réputé être un avis favorable est contraire aux habitudes démocratiques. En ce sens la charte devient un point d’interrogation avec le cas de MARIPA-SOULA et PAPAICHTON.

 

3°) La liste des  avis des acteurs consultés. Dans le document soumis a enquête publique, il y a la liste des «  avis émis » par contre, il n’y a pas de trace de liste des acteurs consultés. Or, il apparaît que certains acteurs n’aient pas été consultés et que d’autres auraient appris  que leur requête d’avis aurait été expédiée  soit à leur ancienne adresse soit à une adresse erronée.

 

4°) L’isolement d’une partie du territoire. La charte ne fait pas état dans ses objectifs d(investissements en matière de liaison terrestre entre le Parc Amazonien de Guyane sanctuarisé et les communes du littoral. Le sud de la France hexagonal n’est pas déconnecté du Nord.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires