Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marie Taubira
  • : Je suis Président du CRAPAG (Cercle de Réflexion et d'Action pour l'Avenir de la Guyane), Depuis le 10/12/2008, je suis le Secrétaire Général du Parti Progressiste Guyanais (PPG). Mon ambition est l'élévation de la conscience collective
  • Contact

Recherche

16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 03:57

Au secours, il y a un virus qui a attaqué le cerveau de certains élus. Il substitue à la logique humaine une décohérence qui risque de devenir pour la conscience collective la référence. D’où me vient cette idée ? Elle est issue de la problématique liée au développement de la société guyanaise. Ceux qui se croient les plus assimilés, ne sont pas bien assimilés. C’est triste… Les croire capables de révoltes, il y a un pas qu’on ne peut franchir. Ils se disent français sans se rendre compte qu’ils insultent les français de la révolution de 1789,  ils insultent les français de la France de la IVème République. Alors, ils sont comme une autre catégorie de français, ceux qui n’ont pas eu de mal avec Vichy par exemple.

 

Vous le savez certainement. La Vème République est la conjonction de la Déclaration de 1789 et de la constitution de la IVème République à laquelle on a rajouté les droits et les devoirs définis dans la charte de l’environnement de 2004.

 

Pour mémoire, je vous offre quelques éléments du corpus fort de cette IVème République : « Au lendemain de la victoire des peuples libres sur les régimes qui ont tenté d’asservir et de dégrader la personne humaine, le Peuple Français proclame à nouveau que tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance possède des droits inaliénables et sacrés » C’est le préambule de la Constitution française et, il n’a pas été correctement assimilé. « Tout homme à le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi ». « La Nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement ». Comment est donc venue l’idée du « On n’est pas prêt ».

 

Est-il donc étonnant que ceux qui sont arrivés à mettre hors jeu la dignité soient ceux qui se nient en tant qu’être humain complètement achevé, soient ceux qui disent qu’on n’est pas prêt, comme ceux qui avaient dit tout compte fait il vaut mieux être avec les nazis que de se battre pour une cause déjà perdue. Vous avez bien sûr le droit de trouver la comparaison excessive. C’est dans la culture de la pure mondanité et je vous l’accorde.

 

Comment être surpris de l’incapacité à déceler les problèmes de la problématique du développement de la société guyanaise et proposer des solutions efficaces.  Voyons quelques exemples…

 

• L’avenue d’Estrée : C’est une bouffonnerie du 21ème siècle… Cette artère était la propriété du Conseil Général. Le Maire élu en 2008 a fait des pieds et des mains pour satisfaire un désir mégalomaniaque. Il a obtenu le transfert de propriété au profit de la commune de Cayenne. Dans un premier temps le Conseil Municipal avait été informé que les travaux s’élèveraient à hauteur de 400 milles euros. Dans un deuxième temps l’évaluation  était portée à 800 milles euros. Puis, le Conseil Municipal a été réuni avec le titulaire du marché donc, la SIGUY qui nous a informé que les travaux s’élèveraient à hauteur de 1million deux cent milles euros. A cette époque j’avais interpellé le directeur sur cette distorsion de l’évaluation et à sa décharge il m’avait fait savoir que les deux précédentes évaluations n’étaient pas le fait de ses services. Aujourd’hui le coût serait supérieur à 4 millions d’euros. Ne peut-on pas penser que cette somme aurait été plus utile dans la réfection et l’aménagement des cités de Cayenne ? Ce qui justifie la bouffonnerie est le fait que cet ouvrage est presqu’une forme d’hérésie dans le sens extensible du terme. Quelle était l’urgence de cet ouvrage ? quelle est son efficacité en termes financiers ? Vous avez une avenue qui part du Boulevard Jubelin pour se terminer au lieu dit petit Monaco. Vous avez dû observer que sur votre droite il y a un Cimetière, il sera difficile de faire payer par les morts la taxe rattachée à l’ouvrage et à sa dénomination. Il y a également l’immeuble de tennis de table, le stade scolaire, l’ancien hôpital Saint-Denis et ancienne université, soient des ouvrages publics. A votre gauche il y a très peu de commerce et beaucoup de terrains vagues ou de maisons abandonnées. Trouvez donc la logique de cette initiative alors que la ville de Cayenne regorge d’endroits qui nécessiteraient une réhabilitation. N’est ce pas habitants de la cité Thémire, Capulo, Mango etc…

 

• Les Comptes Administratifs de la Mairie : La Chambre Régionale des Comptes de Guyane a remis son « rapport d’observations définitives établi à la suite de l’examen de gestion de la commune de Cayenne ». Elle conclut à des comptes insincères. Lorsque j’avais fait observer les différentes anomalies dans les comptes, le Maire élu, ancien premier adjoint durant douze ans au Maire sortant, JCL,  m’avait rétorqué que c’était un point de vue. La comptabilité étant une technique d’enregistrement, il n’y a pas de place pour les points de vue. Je vous renvoie aux différents articles que j’ai pondus à cet effet (Compte rendu du Conseil Municipal). Il n’est pas surprenant que la société guyanaise soit dans une telle situation surtout, avec le silence mediatique qui est une de ses caractéristiques quand il s'agit de situation destinée à éclairer la population. Avez-vous entendu parler de ce rapport… Pourtant il s’agit d’affaires publiques.

 

On pourrait citer d’autres exemples qui montrent l’état de gabegie de la société guyanaise. On pourrait se pencher sur nombre d’établissements publics où ceux qui les dirigent prennent des airs de sauveur alors qu’ils les torpillent… En les torpillant ils torpillent l’économie guyanaise.  Je reviendrai dans mes prochains articles  sur la composition du capital de la SIGUY pour que vous ayez une meilleure compréhension de l’opposition du Parti Progressiste Guyanais aux garanties d’emprunt. Je vous ferai également part de mon sentiment sur le protocole « d’accompagnement financier et d’optimisation de la gestion communale » qui a été signé le 15/07/2008 par la Mairie de Cayenne, donc, durant ma mandature pour mieux comprendre la politique en général et les dérapages des comptes en particuliers.

 

Les inepties ne peuvent en permanence vaincre la rigueur et l’honnêteté.  Ceux qui veulent voir une Guyane debout doivent s’instruire utilement de ce qui se passe dans la société.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires