Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marie Taubira
  • : Je suis Président du CRAPAG (Cercle de Réflexion et d'Action pour l'Avenir de la Guyane), Depuis le 10/12/2008, je suis le Secrétaire Général du Parti Progressiste Guyanais (PPG). Mon ambition est l'élévation de la conscience collective
  • Contact

Recherche

2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 01:35

Y a-t-il des personnes habilitées à formuler des vœux et d’autres pas ? Est-ce qu’une fonction, fusse-t-elle légale ou légitime, peut donner  à son occupant, de manière irréversible, forcément obligé, la qualité pour exprimer cet acte.  Si nous essayons de faire une halte sur ce rituel annuel pour prendre toute sa portée événementielle, il nous serait facile, tout étant relatif par ailleurs, de comprendre que ce qui compte est l’essence des vœux proprement dits. S’agit-il d’un ensemble de mots qui a du style, qui en apparence a de la forme, qui doit générer l’espoir le temps du discours ou, s’agit-il d’un ensemble de mots qui va favoriser une forme d’égrégore parce que des souhaits individuels vont converger pour générer une volonté collective capable de transporter toute une communauté humaine vers la maîtrise de son destin...

 

S’il s’agit de la première proposition, les vœux annuels sont en permanence réussis et l’ordre établi est respecté. La mécanique tourne quand bien même elle n’aurait aucun effet d’entraînement. Par suite,  ces vœux offrent, au fur et à mesure de la prise de conscience du niveau de souffrance humaine par bon nombre de citoyens, la possibilité de les trouver désuets, sans crédibilité, hyper artificiels, presqu’appartenant à un genre humoristique sauf que ceux qui les prononcent ont souvent la vie de milliers de gens entre leurs mains. Avouez que lorsque l’on vous dit que vous courez alors que vous êtes sûrs que vous marchez cela peut être une plaisanterie de mauvais goût. Lorsque vous êtes pauvres et que l’on veut vous faire croire que vous faîtes partie des possédants c’est un humour qui fait rire les vrais riches mais qui ne vous fait pas rire. Lorsque que vous êtes intimement convaincus que la nature vous a honoré d'être un humain et qu'on veut vous faire croire que vous êtes un chameau vous vous interrogez sur le sens de la plaisanterie. Lorsque l'on vous dit que vous aimez la France parce que vous avez choisi l'article 73 et que l'on vous dit que les voeux qui vous seront adressés, indépendemment du principe d'assimilation, seront formulés après le 1er janvier, vous devez vous interrogez sur la relativité exarcerbée de cet amour.

 

Alors, et si nous options pour la deuxième proposition ! Aux orties les fonctions… Au lieu d’adresser les vœux aux autres comme les demi-dieux humains le feraient à l’égard de leurs sujets, nous nous adresserions nos propres vœux et nous parlerions à la première personne du pluriel. Que pouvons-nous nous souhaiter ? D’abord que nous n’avons aucune envie de partager la résignation. Nous voulons être optimistes malgré la dureté de la vie, malgré les choix insensés que nous avions parfois faits. Nous voulons être heureux malgré les enjeux qui poussent à l’individualisme. Nous voulons être sereins, épanouis malgré l’intérêt que représente l’insécurité moteur de la peur. Nous voulons nous familiariser avec l’espoir malgré l’avenir sombre que l’on tente de nous imposer.

 

Et si nous pouvions faire de cette somme de volonté une force collective, n’est-il pas temps d’en prendre conscience et de faire en sorte que 2011 soit l’année de la cohérence et que ceux qui sont d’accord lèvent le bras en même temps et se mettent ensemble pour transformer la société et forcer le respect grâce à la dignité qui nous conduits à dire non à l’humiliation, oui à la liberté. Non à la peur, oui au courage. Non à la parole contestataire, oui à la parole décisionnaire. Non au mimétisme oui à l’authenticité. Non aux petits et nombreux mensonges, oui à l'honnêteté.

 

Si nous le voulons, nous le pouvons, il nous suffit d’avoir de la conviction et de la détermination en sachant pertinemment  que la volonté et la conscience sont intrinsèquement liées, que l’une ne va pas sans l’autre. Il est tout à notre honneur de savoir d’où nous venons, qui nous sommes, où nous voulons aller. BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2011

Partager cet article

Repost0

commentaires