Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marie Taubira
  • : Je suis Président du CRAPAG (Cercle de Réflexion et d'Action pour l'Avenir de la Guyane), Depuis le 10/12/2008, je suis le Secrétaire Général du Parti Progressiste Guyanais (PPG). Mon ambition est l'élévation de la conscience collective
  • Contact

Recherche

3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 00:34

J’avais fait deux requêtes en annulation quant à l’élection du maire de Cayenne et l’élection de liste des adjoints au maire avec la présence de Rodolphe ALEXANDRE en tant que 1er adjoint au maire. Le T.A. a rejeté les deux requêtes.

 

Je tenais à vous en faire part et surtout à vous faire partager mon analyse. Si j’associe volontairement la politique et la philosophie au droit, je serai tenté de dire que le jugement du tribunal administratif considère que le dernier mot appartient  à la défense.  C'est-à-dire au maire nouvellement élu à Cayenne et à Rodolphe ALEXANDRE 1er adjoint au maire lequel a remis ses délégations pour deux mois. Nous verrons si après cette période il sera au-dessus de la loi. En brut, le T.A leur a donné raison.

 

Sur le plan juridique, sauf à faire appel, le résultat obtenu est indépassable. Je ne commente pas le jugement du tribunal administratif. En tout état de cause je ne ferai pas appel car, « le jeu n’en vaut pas la chandelle ».

 

Par contre, sur un plan purement politique et philosophique, nous devons admettre que l’attitude, le comportement de cette majorité municipale ne peut être tenu comme idéal et qu’avoir raison dans ce contexte n’est pas la vérité. S’ensuit-il que la politique et la philosophie soient fiables sans la vérité ?

 

Je vous invite à regarder le monde et à voir combien ils sont nombreux à avoir raison… Dans le même temps, combien sont-ils à regarder l’existence avec tant de répulsion, d’aversion, de mépris. Avoir raison semble s’accommoder avec le déclin des sociétés humaines.

 

C’est parce qu’ils ont eu si souvent raison que le chômage est à ce niveau, que la pénurie de logement est d’une telle agressivité, que l’insécurité est à ce degré, que la drogue, l’alcool et le tabac font tant de dégâts. C’est parce qu’ils ont tant eu raison que les armes parlent plus que les hommes, que les discussions contradictoires entre interlocuteurs différents se font de plus en plus rares, que l’intersubjectivité devient conflictuelle et presqu’inscrite naturellement dans un contexte de haine.

 

Prendre le temps de regarder l’état de la société guyanaise ne conduit pas à croire que l’insécurité est une illusion, ni que la juxtaposition des communautés est une farce, que la question de l’emploi est un préjugé, que l’interrogation sur la montée de la misère et de la paupérisation de la société est une opinion.

 

Alfred MARIE-JEANNE était Président du Conseil Régional de la Martinique, il avait remis son mandat de maire sans chercher à obtenir la moindre délégation ni le moindre poste d’adjoint au maire. Serge LETCHIMY est Président du Conseil Régional de la Martinique, il a remis son mandat de maire sans chercher à obtenir la moindre délégation municipale ni le moindre poste d’adjoint au maire. Ont-ils eu tort ? Si juridiquement avoir raison c’est la vérité, forcément avoir tort ne peut être la vérité.

 

Je plaide pour une liberté absolue de conscience qui puisse réunir réellement ce qui est épars et donner à chaque citoyen la faculté de combattre l’ignominie, la manigance, les combines, les manœuvres, les procédés alambiqués.

Partager cet article

Repost0

commentaires