Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marie Taubira
  • : Je suis Président du CRAPAG (Cercle de Réflexion et d'Action pour l'Avenir de la Guyane), Depuis le 10/12/2008, je suis le Secrétaire Général du Parti Progressiste Guyanais (PPG). Mon ambition est l'élévation de la conscience collective
  • Contact

Recherche

17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 02:42

A entendre certains communicants, ceux qui se sont auto engendrés professionnels, particulièrement dans la communication politique, seule la propagande apparaît comme de l’information alors, qu’il s’agit de mensonges élevés au rang de vérité. C’est le côté le plus nauséabond de la communication qui est retenu. Les derniers événements concernant les écoutes de l’ex-Président de la République qu’il ne faut pas confondre avec les enregistrements de l’affaire Patrick Buisson est un exemple patent de cette perception. L’honnêteté est passée à un plan nettement inférieur au prétexte que le gouvernement a commis un couac en termes de communication. Autrement dit, ils ne savent pas mentir. Ainsi ceux qui savent le faire font passer l’honnêteté comme un handicap, comme une tare. Dans le terme honnêteté, on peut entendre plusieurs synonymes tels que probité, intégrité, droiture, scrupule. Pour autant, peut-on penser que l’on peut gagner le combat politique en étant seulement honnête ?

« Le semblable est connu par le semblable »

Toutes les sociétés ne sont pas identiques même quand, en apparence, elles appartiennent à la même catégorie. Lorsqu'elles ne se situent pas au même niveau de complexité c’est encore pire. Ainsi, la société russe n’est pas identique à la société française. On voit mal en France deux hommes décider de phagocyter le pouvoir en alternant les fonctions de Président et de Premier Ministre par exemple. La société française est différente de la société guyanaise quand bien même institutionnellement celle-ci, par le principe de l’assimilation, fait partie de la périphérie hexagonale. Qu’on le veuille ou non il s’agit d’une réalité géographique mais également sociologique. La société guyanaise n’est pas au niveau de la complexité de la société française. Ainsi, la perception des valeurs dans une société moins complexe n’est pas la même que dans une société plus complexe où elles sont édulcorées. Ce qui peut apparaître comme un compromis dans une société complexe apparaît comme une compromission dans une société moins complexe. Bien entendu, il ne s’agit pas de capacité à s’adapter ou non, il s’agit surtout d’être volontaire ou non pour bafouer l’honnêteté, afin d’admettre que cette posture est anachronique dans le monde dit moderne et civilisé d’aujourd’hui. La situation des écoutes prouvent la relativité de la connaissance en tant que conversion du sujet qui doit connaître vers l’objet qui doit être connu. On comprend mieux le déclin de ces sociétés dites avancées… Les valeurs de ces sociétés sont à leur ressemblance.

Jules Renard disait : « Ce serait beau l’honnêteté d’un avocat qui demande la condamnation de son client». Bien entendu, cela ne signifie pas que l’avocat ne chercherait pas des circonstances atténuantes qui expliqueraient, le passage à l’acte de son client. Certains pourraient penser que cela dépend des clients et surtout selon que vous êtes riche ou pauvre, vous aurez la défense de vos moyens. La montée d’une centaine d’avocats sur le sujet des écoutes par rapport aux milliers d’avocats que compte la France reflète bien l’image d’une société ou la conscience individuelle n’est que du pipi de chat. Jules Renard était surtout de la fin du 19ème siècle, que dirait-il aujourd’hui…

« Elle respirait l’honnêteté… Seulement elle avait la respiration très courte »

Pour certains qui sont montés au créneau contre la Garde des Sceaux avec leur air honnête, on pourrait paraphraser Eugène Labiche en citant : Ils respiraient l’honnêteté seulement, ils avaient la respiration excessivement courte. Je disais que dans l’honnêteté, il y a la probité, l’intégrité, il est difficile de trouver les qualificatifs de probe et d’intègre dans l’élection de l’UMP, événement rapporté par les media nationaux et les contestations du camp Fillon.

L’information en continu qu’on nous gave permet aux plus lucides de comprendre le modèle de société dans lequel on nous contraint à nous insérer. La société est vraiment une allégorie. Elle fait semblant de nous montrer une chose et au fonds elle fait autre chose. Les réseaux nous narrent leur actualité. Leur puissance vient de leur caractère multinational. L’impuissance des gouvernements nationaux ou leur soumission semble être le fait entre autres de l’information émotionnelle qui inonde les écrans de télé. Seule la solidarité gouvernementale face à la propagande des sondages, à la manipulation de la communication permettra de transformer la société française et d’éviter la conquête du pouvoir par l’extrême droite.

Partager cet article

Repost0

commentaires