Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marie Taubira
  • : Je suis Président du CRAPAG (Cercle de Réflexion et d'Action pour l'Avenir de la Guyane), Depuis le 10/12/2008, je suis le Secrétaire Général du Parti Progressiste Guyanais (PPG). Mon ambition est l'élévation de la conscience collective
  • Contact

Recherche

24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 16:02

Les urnes ont dévoilé le secret de près de12 heures de suspens. Elles ont révélé que François Hollande est le vainqueur de ce premier tour. Il en a été ainsi dans quasiment tous les territoires de l’Outremer. En Guyane, où un homme politique qui se dit de gauche, Président du Conseil Régional, Monsieur Rodolphe Alexandre qui bât campagne depuis cinq ans pour le Président sortant Nicolas Sarkozy, le score du premier tour est sans appel (44% pour François Hollande, 27% pour Nicolas Sarkozy). Il y a lieu de penser que la manipulation de la conscience collective ne se sédimente pas, dans un espace où l’obscurantisme n’est pas totalement libéré, au rythme que l’on choisit. Ouf ! Merci à la prise de conscience.

 

Pour revenir à l’Hexagone, Il y aura toujours des événements qui rappelleront au peuple français son Histoire, celle qui fait sa grandeur. Il y aura toujours même au plus loin de sa conscience, le souvenir vécu ou appris des épisodes atroces qui ont défié l’entendement humain pour se ressaisir et dire non à l’immonde, à l’abject, l’ignominieux. Cette prise de conscience est le socle des luttes contres toutes les injustices, contre tout ce qui est méprisable. Le peuple français est celui du XVIIIème siècle, celui des Lumières, celui qui a généré la révolution de 1789, qui a enchaîné sur celle de 1848 et de 1968. Les circonstances s’y prêtent aussi cette fois avec la présence de deux candidats dont la nature des engagements est diamétralement opposée. L’un qui fonctionne sur le mode de la raison, François Hollande, l’autre qui affectionne le mode émotionnel, Nicolas Sarkozy. Dans une société rationnelle, le mode de fonctionnement par la raison est plus en adéquation que celui par l’émotion qui introduit au sein de la société beaucoup d’incohérences. Il est à penser qu’au-delà de toute stratégie politicienne, le second tour verra la confirmation du premier en consacrant François Hollande nouveau Président de la République.

 

Tout compte fait, l’absence de charisme qu’on reproche à François Hollande et qui serait un charisme contraire est une bonne chose. De tous ceux qui ont eu le charisme communément admis, ils sont peu nombreux à avoir réussi à changer la vie du peuple. François Hollande apparaît comme celui qui réussira le mieux à redresser la France et, là c’est son talent qui s’avèrera charismatique.

 

Pour ce qui concerne la Guyane, tout sera mis en œuvre pour confirmer, voire renforcer le succès du premier tour. Cette société aux multiples facettes trouvera en son sein des hommes et des femmes pour rassembler ce qui est épars dans un grand élan de solidarité, de respect et de fraternité. Ils feront honte à ceux qui jouent avec la xénophobie, ceux qui cherchent à construire une société conflictuelle en usant des peurs. Un pays si beau, si riche, ne peut supporter sa représentation par des racistes, des xénophobes, des intolérants. Le courage en politique c’est d’affronter les difficultés pour les résoudre et non les éviter pour laisser pourrir la situation. Par ailleurs, il est surprenant qu’un Président de Région sur le plateau de télévision régionale, un soir d’élection, fait observer à son vis-à-vis, Sénateur de la Guyane qu’il l’a fait entrer à l’Elysée comme s’il s’agissait d’un privilège. Autrement dit, il informe la population que le fonctionnement de la République est identique à celui de l’Ancien Régime. Le Président de la République en exercice, selon cet élu, niait les relations institutionnelles et ne recevait qu’en fonction de parrainage élément de privilèges. C’est ce type de relations que le peuple de France ne veut pas. C’est aussi une des raisons pour lesquelles les citoyens veulent le changement et maintenant. Ils ne veulent pas être les sujets de la République à l’instar des sujets du Roi.

 

Le succès de François Hollande est salutaire sur plusieurs plans et particulièrement sur celui de la démocratie, autrement dit sur la réelle séparation des pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire. Chacun à sa place et la République sera bien gardée.

Partager cet article

Repost0

commentaires