Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marie Taubira
  • : Je suis Président du CRAPAG (Cercle de Réflexion et d'Action pour l'Avenir de la Guyane), Depuis le 10/12/2008, je suis le Secrétaire Général du Parti Progressiste Guyanais (PPG). Mon ambition est l'élévation de la conscience collective
  • Contact

Recherche

13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 04:19
Le rapport général des états généraux ne cesse d'alimenter mon imaginaire et confirme la perception que j'aie de la société qui m'a vu naître et que certains hommes ont profondément changée. Je ne le pense pas seulement mais, je le crois profondément, il y  a une inadéquation entre la réalité sociale de notre société et la représentation de l'Etat tel qu'on nous l'a enseigné et tel qu'il apparaît dans la réalité.

Lorsque j'observe l'Etat, je me rends compte qu'il fait de la Guyane un élément destiné à servir ses objectifs discrétionnaires (activité spatiale européenne, activité spatiale russe, Parc du sud, Pont de l'Oyapock etc.) sans prendre en considération les objectifs, les désirs, les aspirations de la population. Il y a donc une incompatibilité entre les objectifs de l'Etat et le développement dont rêve la population. L'Etat finit par nier le potentiel de la société guyanaise. A mon sens, l'Etat en Guyane n'est pas libéral, il n'est pas socialiste. Il apparaît comme bureaucratique et autocratique. Le caractère débridé de l'organisation sociétale entrevu dans le rapport général est la preuve de l'absence d'orientation, la preuve de l'absence d'un dessein collectif.

Chacun a le droit de penser ce qu'il veut en fonction de son degré de conscience. Humboldt écrivait entre 1780 et 1790 :"le développement de l'entendement, comme toute faculté de l'homme, est en général le fruit de sa propre activité, de sa propre ingéniosité; de sa manière propre d'utiliser les découvertes des autres".  Si je ne partage pas toute sa pensée politique qui a donné naissance au libéralisme classique qu'on connaît sans qu'il l'ait lui même perçu comme tel, dans la configuration dans laquelle se trouve la Guyane, je suis... mais... je suis profondément d'accord avec lui sur ce point. Je crois que le système départemental hors de l'hexagone est une torture de l'esprit. Je crois que c'est l'aliénation qui conduit certains hommes de lettres et de sciences issus de notre société à se prosterner devant ce système pour ramasser les quelques miettes que les puissants n'ont pas envie de s'attarder à récupérer.

L'organisation de la société a isolé les individus et elle a brisé les liens qui pouvaient créer la cohésion sociale. L'isolement ne pouvant induire le développement, la société guyanaise s'est délitée au point de ressembler à une non société. Il faut créer de nouveaux liens sociaux qui sous-tendent la confiance. Celle-ci ne sera possible que dans un cadre plus émancipateur que l'organisation institutionnelle actuelle.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Amori 07/09/2009 16:56

Bonjour,

Je viens de lire un peu tardivement le nouvel article sur le blog que je trouve tres tres bon, il devrait etre l'introduction d'une nouvelle publication du CRAPAG tant il demande a developpement. Par ailleurs, je retrouve tout a fait ce dont Jacques Genereux nous a entretenu pendant l'universite d'ete du Parti de Gauche le weekend dernier dans la description de la non societe, qu'il appelle dis-societe meme si ici cela decrit plus une gestion de la societe utilitariste, sans dessein pour la "Nation" guyanaise, sans projet emancipateur pour son peuple... plus que l'atomisation sociale voulue par le liberalisme economique. Cependant la solution est la meme, reforger un destin pour un peuple par le tissage de lien. C'est effectivement en recommencant a travailler ensemble, a cooperer pour "fabriquer du commun", que l'on donne une direction a la societe. C'est l'abondance de liens qui libere et non leur destruction. L'homme seule peut etre riche mais ne sera pas libre ! L'Etat moderne doit etre ce terreau emancipateur.

Amori.

Jean-Marie Taubira 11/11/2009 12:28



Bonjour Jean-Philippe,

Excellent complément d'analyse de mon texte en quelques mots. Je partage tout à fait cette déclinaison de pensée qui aboutit à la notion d'Etat moderne qui doit être un terreau émancipateur.
L'Homme est fait pour être d'abord psychologiquement autonome. Chaque fois qu'il a ignoré ce principe de base, il s'est égaré dans la soumission et dans l'humiliation, il a fait son propre
malheur en croyant que c'était son destin.



mocekx 14/08/2009 16:28

il persiste une société de type coloniale, une économie de comptoir, une administration discrétionnaire qui ne tient compte que des intérêts stratégiques de la France et qui laisse un ersatz de pouvoir de répartition à la partie représentative de la population : ce sont des sociétés identiques qui régissent l'ensemble des DOM