Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marie Taubira
  • : Je suis Président du CRAPAG (Cercle de Réflexion et d'Action pour l'Avenir de la Guyane), Depuis le 10/12/2008, je suis le Secrétaire Général du Parti Progressiste Guyanais (PPG). Mon ambition est l'élévation de la conscience collective
  • Contact

Recherche

18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 16:32
C'est une évidence que la départementalisation n'est pas arrivée à son terme. Mais en fait, quel est le terme de la départementalisation? Il apparaît à la conscience des hommes libres que par rapport à la loi de 1946 qui lui donne naissance, le terme est l'assimilation absolue de l'individu. Son authentique réalité est effacée au profit d'une autre réalité artificielle. Il n'est plus lui-même, il est un autre socialement, culturellement.

Le mot lui-même "Départementalisation" interpelle. D'abord, on comprend que sur le territoire hexagonal, il n'y a pas d'espace à départementaliser. Par voie de conséquence, il ne concerne pas l'hexagone. Alors, comment à partir d'une réalité particulière (hexagone) qui liée à une expérience spatio-temporelle propre, on arrive à tirer un concept général qui s'exprime par la départementalisation...

Tout individu doué de raison peut largement comprendre que ce concept lorsqu'il s'impose à un autre territoire ne peut pas venir de l'expérience mais bien de l'esprit. Du coup, le problème de la départementalisation est celui de sa réalité. Il en ressort donc qu'elle est vouée à l'échec.

L'expérience consciente sur notre territoire départementalisé permet de constater certaines aberrations dans des domaines très divers tels que la région monodépartementale, l'augmentation du prix de l'eau par l'accroissement de taxes alors que la nouvelle structure (Communauté des communes) a pour essence la mutualisation des coûts pour obtenir une baisse des prix.

Notre mode de pensée devient par essence artificiel. Comment penser un instant qu'une raison née d'une nourriture artificielle puisse engendrer des résultats positifs... La départementalisation sera arrivée à son terme lorsque l'individu départementalisé dira à haute et intelligible voix : "Je suis fier d'être assimilé, je n'ai aucune raison de m'interroger sur ma totalité, je suis le beau produit de la départementalisation, je suis le chef-d'oeuvre de l'auteur de ce concept". Ainsi, on devra admettre que l'échec en matière politique, économique, sociale et culturelle est celui de l'assimilé et par implication, celui de la départementalisation. Alors là et seulement là on pourra dire que la départementalisation est arrivée à son terme.

Entre-temps, ce serait une insulte de le dire pour ceux qui résistent, ceux qui veulent justement mettre un terme, par anticipation, au terme de la départementalisation et donc, mettre un terme à l'humiliation, à l'indignité, au chaos prévisible.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ag 12/05/2009 19:07

e-mail: ag.kor@wp.pl

Ag 12/05/2009 19:02

Bonjour,

je suis etudiante en sciences politiques a Szczecin (en Pologne). Je voudrais vous demander de politique de Parti Progressiste Guyanais (histoire, opinions du sujet sociale, education, relations avec le gouvernement et le President en France)?
J'ecris l'expose au votre Partie. Je serais heureuse si vous vouliez repondre a ma lettre.

Salutations cordiales de Pologne:-)


Agnieszka

12-05-2009 Szczecin, Pologne

Jean-Marie Taubira 18/07/2009 01:17



Bonjour Agnieszka,

Je vous écris de Guyane qui se trouve en Amérique du sud entre le Brésil et le Suriname, deux pays indépendants dont l'un, le Brésil est considéré comme un NPI (Nouveau Pays Industrialisé) et
l'autre, le Surinam assimilé aux ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique). Cette entrée en matière vous permet de situer notre environnement. Pour votre information, nous sommes le seul pays en
Amérique du Sud  à na pas être indépendant.

J'ai pris du temps pour vous répondre et je vous prie de m'en excuser. Je ne suis pas un professionnel de la politique. De plus, je suis Directeur d'une entreprise et j'ai un cabinet de gestion.
Vous comprenez que mon activité professionnelle exige énormément de temps. Tous les jours je me reprochais de n'avoir pas su prendre le temps pour vous répondre et, je m'en voulais.

Pour répondre à votre question, nous sommes un parti de gauche c'est à dire que nous sommes pour l'égalité des chances. Nous croyons que tous les hommes sont parfaits et achevés indépendamment de
la couleur de leur peau, c'est à dire qu'ils ont le droit d'aspirer à la liberté, à être maître de leur destin. Nous croyons en la justice sociale et économiqueautrement dit, nous sommes pour une
équitable distribution des richesses créées et que chacun soit occupé à un travail qui n'est pas un labeur ni une corvée.

Nous avons créé notre parti le 10 décembre 2008. Mais, nous militons depuis 1993 au sein d'un mouvement politique qui s'appelle WALWARI. Notre déception des résultats quant au travail qui
aurait dû être fait pour l'émancipation du peuple est à l'origine de notre départ.

En ce qui concerne notre philosophie, je vous recommande notre site :"wwww; partiprogressisteguyanais.net" et mon blog : "http: //jean-marie.taubira.over-blog.com". La Guyane est un pays qui
est régi par une loi d'assimilation (l'article 73). Nous considérons que c'est une anomalie cosmique, intellectuelle et qu'elle est inhumaine. Tous les humanistes doivent être choqués par une
telle approche qui défie un des piliers de la Constitution française à savoir : " Liberté, Egalité, Fraternité".


Nous n'avons pas de relation avec le Président de la République.C'est un homme de droite qui a été élu au suffrage universel, Président de la République Française. Nous avons appris par les
journaux que son épouse est une femme de gauche. Cette configuration a déjà existé en France avec le feu Président François Mitterand et son épouse Danièle Mitterrand. Nous espérons que le talent
de Mme Carla Bruni Sarkozy sera de la dimension de Mme Mitterrand, voire mieux pour "aliéner" son époux aux valeurs humanistes. Ainsi, la France prendra mieux en considération ce territoire et
les habitants qui le peuplent.


Bientôt je rédigerais un article sur le développement de la Guyane à partir de l'activité  du spatial et du pont que l'on construit et qui va relier le Brésil à notre territoire, je ne dis
pas volontairement le contraire.


Je crois que ces quelques lignes ainsi que notre site et le blog vous permettront de faire un exposé conséquent sur notre activité politique. Je vous recommande deux articles particulièrement
:"Contribution à une réelle gouvernance" Pourquoi nous devons militer".


A bientôt de vous lire.