Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marie Taubira
  • : Je suis Président du CRAPAG (Cercle de Réflexion et d'Action pour l'Avenir de la Guyane), Depuis le 10/12/2008, je suis le Secrétaire Général du Parti Progressiste Guyanais (PPG). Mon ambition est l'élévation de la conscience collective
  • Contact

Recherche

10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 12:00
Israël peut-il tout se permettre?

Jusqu'à quand l'Europe va t-elle cultiver sa culpabilité envers Israël? Tous les juifs du monde ne demeurent pas en Israël. Tous les juifs du monde ne partagent pas les positions du gouvernement d'Israël. Tous les habitants d'Israël ne sont pas heureux et tous n'apprécient pas cette nouvelle guerre stupide que mènent les dirigeants va t-en guerre du gouvernement d'Israël. Cette guerre électoraliste les appauvrit encore davantage alors que nombre de leurs plus grands dirigeants sont impliqués dans des affaires de moeurs et de corruption.

Comment un peuple qui a tant souffert peut-il avoir des dirigeants avec autant d'inhumanité... Le problème est véritablement politique. Tous les juifs israéliens ne peuvent pas être aussi identiques à leurs dirigeants. Selon "Holocaust Survivor's Welfare" datant d'avril 2007, quatre vingt mille  des deux cent soixante mille survivants de la Shoah qui demeurent en Israël vivent sous le seuil de la pauvreté. Pourtant leurs dirigeants sont juifs et connaissent l'histoire des juifs. Le Judaïsme est considéré comme une religion d'élite. Nombre d'étudiants israéliens analysent, étudient la Torah (le Pentateuque pour les Chrétiens) comment donc expliquer un tel dédain philosophique et religieux des dirigeants pour leur peuple?

La culpabilité de l'Occident à l'égard d'Israël est telle qu'il y a des banques et des organismes israéliens de dédommagement de la Shoah qui perçoivent des fonds des pays qui les ont persécuté c'est à dire les nazis et les pays collaborateurs. Quelle est la destination de ces fonds?

Est ce les Palestiniens qui sont responsables qu'un israélien sur quatre est pauvre soit environ 1 750 000 personnes? Est ce les Palestiniens qui font que 63% de cette masse soit à 44% composée d'arabes, à 16% de Juifs orthodoxes et à 3% d'éthiopiens? Les 27% restant sont des Juifs non orthodoxes et ils sont pauvres, très pauvres et miséreux respectivement à 14%, 11% et 2%. N'est-ce pas là le résultat d'une politique extrêmement droitière sur le plan interne des dirigeants d'Israël?

Alors, qu'attend la communauté internationale de ces dirigeants face à la population palestinienne. Halte à l'hypocrisie... Aimeraient-ils plus les palestiniens que leur propre peuple!!! Les dirigeants d'Israël n'ont jamais respecté les résolutions de l'ONU. Ils sont à l'image des Etats-Unis. Cela leur donne le droit de vie et d'existence sur le peuple palestinien. Ils décident quand ils veulent d'ouvrir ou de fermer les frontières d'approvisionnement. Ils alimentent la haine, ils sont les bâtisseurs de groupes extrémistes palestiniens, ils aiment ça parce que c'est leur fonds de commerce... Aucune organisation palestinienne ne trouve grâce à leur yeux. Leurs discours sont toujours les mêmes. Ils prennent à chaque fois leurs sources dans l'histoire du peuple juif comme si ces dirigeants d'Israël étaient propriétaires de la conscience historique des juifs du reste du monde.

Cet argent consacré à la guerre aurait été plus utile à l'épanouissement du peuple d'Israël et à la plénitude de son Etat.à côté d'un Etat palestinien dans sa pleine souveraineté qui aurait lui-même marginalisé ses radicaux comme bon nombre de pays réellement démocratique.

Ces dirigeants qui apparaissent stupides à bon nombre d'entre nous, ne préparent-ils pas pour les générations à venir un nouvel exode historique ? Combien de démocrates pleurent aujourd'hui encore et moins que demain l'assassinat de Yitzhak Rabin? 

Partager cet article

Repost0

commentaires

aymara 18/01/2009 18:11

Merci Jean-Marie de remettre les pendules à l'heure avec cet article. En effet, trop souvent les journalistes ( surtout de la télévision )traitent ce conflit israelo-palestinien comme un conflit ethnique ou religieux ( juifs contre musulmans ou juifs contre arabes)poussant ainsi certains à se retrancher dans des combats communautaires stériles et dangereux. Ce conflit est un conflit politique et économique. Nous gagnerions tous à ce que ce sujet soit traité comme tel par les journalistes et les politiques.