Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marie Taubira
  • Le blog de Jean-Marie Taubira
  • : Je suis Président du CRAPAG (Cercle de Réflexion et d'Action pour l'Avenir de la Guyane), Depuis le 10/12/2008, je suis le Secrétaire Général du Parti Progressiste Guyanais (PPG). Mon ambition est l'élévation de la conscience collective
  • Contact

Recherche

16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 04:27

Les élections législatives 2017 du premier tour, un 10 juin, jour de commémoration des victimes de l’esclavage ont permis de constater que plus de 75% des électeurs s’est abstenu. Cette journée de souvenir n’est en rien responsable de ce défi démocratique. Elle n’est même pas à la hauteur de l’événement historique. Le mal est beaucoup plus profond et je veux vous l’exprimer. Peu importe que certains puissent penser que ma démarche est subjective, c’est ainsi que je veux la concevoir. A travers le prisme de l’histoire. Je suis convaincu qu’en tant qu’être humain, je dispose de tous les attributs de la dignité.

La Guyane cette terre d’accueil qui a vu les asiatiques traverser le détroit de Béring et atteindre les Amériques dont notre cher territoire. La Guyane cette terre d’accueil qui a vu les plus robustes africains supporter la traversée inhumaine de l’Atlantique et débarquer en esclaves. La Guyane cette terre d’accueil qui a vu déporter comme bagnards les résistants d’Indochine pour la quasi-totalité, des condamnés d’opinion. La Guyane cette terre d’accueil qui a vu arriver les bannis du Moyen-Orient et particulièrement des algériens dont un qui avait refusé par dignité d’obtempérer face à un simple soldat de l’armée coloniale. La Guyane cette terre d’accueil qui a vu arriver en bagnards des français, certains pour délits d’opinion.

La Guyane cette terre d’Amazonie, riche de son sol, son sous-sol, de sa faune, sa flore, sa position géostratégique et de la diversité du genre humain qui la compose, demande à être aimée. Voilà qu’elle se trouve dans les pires difficultés économiques et sociales. La faute à ceux qui sont à l’origine de l’esclavage, de la colonisation, des déportations. Ceux-là même qui maintiennent un système où les supplétifs apparaissent en première ligne sans réel pouvoir et qui passent leur temps à changer de camp avec chaque changement de gouvernement. Ils sont les aliments du système.

Pourquoi tous ces peuples qui connaissent le déracinement et ses conséquences ne se constituent-ils pas en nation ? Pourquoi ce lien du déracinement et de la souffrance intellectuelle profonde ne se transforment pas en un lien fort de fraternité ?

Avec le temps, le plus crétin d’entre nous a fini par comprendre que l’assimilation, l’identité législative est un leurre. Mathématiquement c’est faux. Même inconsciemment, c’est ce qu’exprime le désintérêt des électrices et des électeurs pour ce qui veut ressembler à une démocratie. Les plus conscients d’entre nous savent qu’il n’y a pas plus de considération pour nous qu'il n'y en a eu pour nos ascendants, surtout en ce qui concerne les afro-descendants. Nous nous battons comme de vieux diables pour élever la conscience collective et nous sommes trahis par les nôtres qui veulent soutirer même à moins de 25% la quintessence de la légitimité si celle-ci a un sens.

Puisque nous aimons la souffrance, appréhendons les résultats de ces élections législatives 2017. Notons entre parenthèse que le taux d’abstention dans l’hexagone est d’un peu plus de 51%. Ce taux scandalise un petit peu les « politologues ». En Guyane le taux est de 75,97%, il faut noter que nous sommes moins de 100 000 inscrits sur les listes électorales, moins d’un quart des électeurs s’exprime et pourtant… Les bureaux de vote ferment à 18 heures. J’ai constaté, depuis les élections municipales de 2008, les informations chiffrées que l’on nous donne le soir sont très sensiblement différentes le lendemain. Je vous renvoie aux données chiffrées.

Aucun des candidats sur la première et la deuxième circonscription n’a obtenu 12,5% des électeurs inscrits pour se maintenir au deuxième tour. Ils sont tous repêchés. Sur la première circonscription, ils ont obtenu respectivement 6,70% et 6,66%. Sur la seconde dans la même configuration ils ont obtenu 9,12% et 5,08%. Puisqu’au deuxième tour, il s’agit d’une majorité relative, L’un des deux, sur chaque circonscription risque d’être élu avec moins de 12,5% des électeurs inscrits.

En général, on nous parle des dictateurs qui se font élire avec des scores fleuves derrières lesquels il y a tout un arsenal d’intimidations, de répression etc. Comment pourrait-on qualifier nos élus avec leur score ruisseau ? Ce n’est pas plus flatteur…

On ne peut parler d’intimidations etc. Mais, il y a bien des raisons et, elles ne sont pas plus nobles que celles des dictateurs.  La Guyane, c’est 44% de pauvres lorsque l’Hexagone est à 14%, le chômage est à 23% avec un halo à 13% lorsque l’Hexagone est à 9,8% et un halo à 1%. 8 emplois sur 10 sont dans le tertiaire. Quid de l’activité de production. Le seuil de pauvreté est de 558 € en Guyane lorsqu’il est de 1000 € dans l’Hexagone alors que le coût de la vie y est en moyenne supérieur de 13%. Qu’est-ce qui justifie cette différence de perception de niveau de vie, de qualité de vie ? Est-ce éthiquement juste ?

« Les hommes naissent libres et égaux en droit et en dignité » Sommes-nous des Hommes ? Alors, disons: ca suffit !!! Prenons-nous en charge en élevant notre conscience et bâtissons une Guyane Forte à partir de notre intelligence collective et de notre détermination à vouloir compter parmi les humains d’envergure. Ceux qui veulent de la responsabilité, ceux qui se soucient réellement du genre humain.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie Taubira - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Aymara 17/06/2017 18:00

Briga a rèd!
Jean-marie, je partage ton analyse mais je n'ai pas compris ce qui est "Mathématiquement faux"?

TAUBIRA 17/06/2017 18:46

Bonjour Aymara. Après relecture, je me rends compte qu'il n'y a pas d'évidence entre les deux premières phrases de l'alinéa. Ce qui est "Mathématiquement faux" est l'assimilation. En fait, je suis parti sur l'idée que la définition de l'assimilation est une application injective (mathématiques). Constatant qu'il n'y a pas d'injection entre les deux territoires, j'en ai déduit qu'il n'y a pas d'assimilation. Donc cette relation institutionnelle (identité législative) est déclarée sur un constat qui est faux. Sauf si l'assimilation est synonyme de colonie. J'espère avoir répondu à ton interrogation.